La compétition a vu le jour suite au vide laissé par la pandémie mortelle de COVID-19 qui a paralysé les activités sportives. Karan Patel, pilote de première classe du Kenya National Rallye Championship (KNRC), n’a pas été laissé pour compte en ces temps difficiles. Il profite de l’accalmie pour savourer ses lignes de conduite par voie électronique. « Pour l’instant, nous sommes passés à ce que l’on appelle la plate-forme électronique de course. Actuellement, de nombreux sports se déroulent sur des simulateurs. Donc, le sport en ligne est en train de devenir une grande chose. Il y a un grand nombre de jeunes et de personnes âgées qui sont en fait racing régulièrement en ligne, » a déclaré Patel. « J’ai été racing en ligne parce que je n’ai pas été sur un siège en tant que tel mais plutôt électroniquement sur un siège rally. Mais ce n’est rien comparé à la réalité. Si les choses s’améliorent, nous espérons que notre prochaine course aura lieu vers le mois de juillet. Nous sommes donc impatients de revenir sur le rally voiture à nouveau, » a-t-il ajouté. « Nous espérons que les choses reviendront à la normale après cette épidémie mondiale. Nous l’avons vu venir, et une fois que le coronavirus est apparu dans le monde, tout a commencé à s’éteindre lentement. Nous avons évidemment perdu notre Safari Rally pour cette année car il fonctionnera l’année prochaine. Mentalement, j’étais préparé à ne pas être assis dans une voiture rallye« , a déclaré Karan à propos de son passe-temps en ligne course. Pendant ce temps, l’ancien double champion de la Division 3 et de la Classe S s’efforce d’être le meilleur rally conducteur dans le pays après sa mise à niveau en R5 Ford Fiesta (Toto Moto). « Cette saison a été un peu meilleure que la précédente. Elle s’est bien passée, évidemment. Mais maintenant, il n’y a plus de rallye. L’objectif de la saison était juste d’apprendre la nouvelle voiture et d’obtenir quelques victoires si nous le pouvions. La saison prochaine, nous pouvons envisager d’être très constants et de gagner le championnat. Faites défiler pour continuer la lecture.

Quatrième place derrière deux Evolution 10s et une VW Polo R5 sur KCB Nyahururu Rallye a montré que Karan va dans la bonne direction. Son rythme effréné sur la manche du RVMSC en mars n’a pas seulement servi de grands moments à l’ancien champion est-africain de motocross 85cc, mais il a aussi montré clairement qu’il est prêt à se battre pour les premières places contre les R5 et R4 Evolutions. L’homme de la classe Premier pense qu’il a maintenant ce qu’il faut pour mener sa Fiesta vers les sommets désirables et même pour viser le titre de champion du Kenya l’année prochaine. « En 2016, nous avons fait quelques WRC événements en Europe et cela nous a ouvert les yeux. Nous avons réalisé que nous devions faire plus d’efforts pour améliorer notre rythme et nous l’avons prouvé en termes de classement général dans le pays. Je travaille toujours pour être le meilleur rally conducteur au Kenya alors nous allons passer à autre chose et voir si nous pouvons faire l’ARC. » Après avoir travaillé six ans à l’aéroport de Wilson, Karan est devenu le responsable de la nouvelle société Tailwind Solutions Ltd, située dans la zone industrielle de Nairobi, qui s’occupe de l’aérospatiale et des essais industriels non destructifs.

Topics #qui est rallye #rally le #rallye écriture