Par Alan Baldwin
LONDRES, 30 avril (Reuters) – Dans un motor racing d’abord inspiré par le tennis en double mixte, la série électrique tout-terrain Extreme E prévoit d’opposer les pilotes hommes et femmes en nombre égal et avec le même matériel lors de son lancement l’année prochaine.

Le patron de la série, Alejandro Agag, qui a également fondé la Formule E entièrement électrique, a déclaré que huit équipes auraient chacune un pilote masculin et une pilote féminine qui se relaieraient au volant de leurs SUV identiques et partagés de 550 chevaux.

Cette série centrée sur l’environnement vise à mettre en lumière le changement climatique avec des courses dans cinq endroits reculés et difficiles d’accès, sans spectateurs, et avec l’action filmée pour la télévision en tant que « docu-sport ».

Les équipages s’affronteront dans deux courses de tour en tant que pilote et copilote, avec un changement de pilote après le premier tour.

« Ils (les équipes) ont une liberté de stratégie. Ils peuvent faire passer l’homme en premier ou la femme en premier », a déclaré M. Agag à Reuters dans une interview accordée à Zoom.

« Je suis un très grand fan du double mixte au tennis. Je suivais Martina Navratilova lorsqu’elle poursuivait sa carrière en double mixte. Les deux membres de l’équipe sont tout aussi décisifs pour la victoire.

« Je pense que c’est ce qui rend ce concept intéressant. Mais probablement que seule l’Extrême E peut le faire », a ajouté l’Espagnol, qui a déclaré qu’il ne manquait pas de conductrices assez douées pour prendre les sièges.

La Formule 1 n’a pas vu de femmes prendre le départ d’un grand prix depuis 1976, alors que les femmes sont plus nombreuses dans d’autres domaines du sport automobile, à l’exception de la nouvelle série W entièrement féminine.

La Formule E n’a pas de femmes sur la grille de départ, pas plus que la catégorie rallye, bien que l’Allemande Jutta Kleinschmidt ait remporté le Dakar en 2001.

« Nous luttons pour l’égalité, et ce format sportif est le reflet le plus fidèle de cet objectif », a déclaré M. Agag. « Tout le monde fera la course ensemble et la combinaison la plus efficace de pilotes, d’équipes, d’ingénieurs et de voitures se hissera au sommet ».

Michele Mouton, qui a terminé dauphin du championnat du monde 1982 rallye championnat et qui est maintenantprésident de la commission des femmes dans le sport automobile de la FIA, s’est félicité de ce changement.

La Britannique Katherine Legge, qui a couru en Formule E en 2014-15 et a terminé à deux reprises les 500 d’Indianapolis, s’est également montrée enthousiaste.

« Entendre le format était comme se réveiller le matin de Noël. C’est un pas de géant dans la bonne direction pour le sport automobile dans son ensemble. J’ai attendu quelque chose comme ça pendant toute ma course carrière », a-t-elle déclaré dans un communiqué d’Extreme E.

(reportage d’Alan Baldwin, montage de Toby Davis)

Topics #pourquoi faire le rallye des gazelles #rallye rose des sables #rallye zodiac paris